Défi Vellave – La marche nordique s’est fait une place

Pour la troisième année consécutive, une épreuve de marche nordique est au programme du défi Vellave, organisé par l’ACS Monistrol le 3 mars. Elle sera le support de la première étape du circuit régional de marche nordique.  Franck Teyssier, Président du club et organisateur de l’événement évoque l’intégration de la marche nordique et du circuit régional.

>> Au même titre que les trois parcours de trail, les randos et les courses enfants, la marche nordique fait partie intégrante du programme du 11ème défi Vellave. Pourquoi associer cette discipline nouvelle à l’événement ?
Depuis toujours, nous proposons plusieurs parcours de randonnées en parallèle des courses. Quand le club a ouvert une section marche nordique il y a quatre ans, on a réalisé qu’il n’y avait pas beaucoup d’événements pour ses pratiquants. L’idée est née de là. L’an dernier, nous avons eu une petite centaine de marcheurs nordiques… C’est encore peu, mais on sent que c’est une discipline en devenir. D’où l’intérêt d’intégrer le circuit régional.

>> Justement, comment s’est fait ce rapprochement avec la Ligue ?
Philippe Collard (CTS de la ligue AuRA, ndlr) m’avait parlé du circuit, de sa volonté de lui donner de l’ampleur. Il est venu nous présenter le projet lors d’une réunion de bureau. Notre cahier des charges collait bien avec celui de la ligue, alors on s’est lancé. C’est un bénéfice évident pour nous, en terme de communication déjà, et on l’espère en terme d’affluence.

>> Si la marche nordique est présente depuis trois ans au défi Vellave, elle aura pour la première fois un parcours spécifique en 2018… 
Oui, on a appris des éditions précédentes. L’an dernier, on avait utilisé le parcours du 10km, par simplicité il faut le reconnaître, mais ce n’était pas très adapté à la marche nordique, trop dans l’esprit trail. On a pris en compte les remarques des participants pour nous améliorer. Donc cette année nous proposons un parcours spécifique de 14km, qui permettra aux participants de découvrir notre joli terrain de jeu. Il y aura des parties communes avec les trails, mais comme ce ne sont pas les mêmes horaires il n’y a pas de risque de gêne.

>> En terme d’organisation, qu’est-ce-que cela implique pour le club ?
On a compris que la marche nordique demandait une prise en charge particulière. Désormais cette partie de la manifestation est gérée par la section marche nordique du club.  Du coup, il y a une meilleure compréhension des attentes. Les cadres de la section s’occupent du tracé, ils vont assurer le balisage, les ravitos… On a trouvé un bel équilibre au niveau de l’organisation. 

>> S’agit t’il d’une épreuve plutôt compétition ou plutôt loisir ?
Ce sera au choix : il n’y aura pas de classement, mais ceux qui le souhaitent pourront avoir leur temps, leur vitesse moyenne. Moi je viens du monde de la compétition, ça me paraissait évident que les gens voulaient un chrono, on a réalisé que ce n’était pas le cas, que certains étaient fermés à cet aspect compétition. Donc chacun fera à sa guise. C’est la difficulté de cette nouvelle discipline, on est à la frontière de la compétition : les attentes des uns ne sont pas forcément celles des autres.

Jessica Bissay (Crédit Photo : ACS Monistrol)

 

Informations et inscriptions sur : www.defivellave.fr