Saison estivale 2018 – Quel bilan pour le demi-fond ?

 Retour quelques mois en arrière… Après le bilan côté lancers (lire ici), le point sur la saison estivale des demi-fondeurs de la ligue avec Alain Bonardi, conseiller technique sportif et responsable de l’équipe technique régionale demi-fond.

>> Côté demi-fond, qu’est-ce-qui ressort des différents championnats de France sur piste de l’été 2018 ?
On constate que dans notre discipline, il y a peu de qualifiés aux élites. Le demi-fond n’obtient pas de podium… On doit et on peut faire mieux. Sur toutes les autres catégories, il y a une grande densité. Notamment chez les juniors, on réalise un carton plein assez spectaculaire. En cadet également, nous obtenons de très bons résultats. On voit aussi que le steeple est pourvoyeur de médailles, surement parce que les coachs sont orientés vers cette discipline, et que l’on a des athlètes avec le profil adapté, qui ont fait un peu de diversité et de franchissement en étant jeune.

>> Des constats qui se répercutent au niveau des sélections internationales…
Effectivement, on retrouve la même dynamique. Au total nous comptons sept internationaux : 4 cadets ont participé aux championnats d’Europe et ont eu de très bons résultats (Naïs Racasan, Claire Palou, Lena Lebrun et Axel Fournival), deux juniors se sont qualifiés pour les championnats du Monde (Emilie Renaud et Quentin Malriq), et Igor Bougnot (sen) était aux jeux méditerranéens. Cet automne, Lena Lebrun et Naïs Racasan ont été sélectionnées pour les jeux olympiques de la jeunesse à Buenos Aires.

« La Ligue est réputée du point de vue du niveau, mais aussi en ce qui concerne la qualité des organisations »

>> Le demi-fond en Auvergne Rhône-Alpes se porte donc plutôt bien ?
Ces chiffres traduisent la bonne dynamique des clubs, concrétisée par d’excellentes organisations au niveau des compétitions. On a des meetings comme Tassin, Décines ou Ambilly, qui font cohabiter tous les niveaux. La région est réputée du point de vue du niveau, mais aussi en ce qui concerne la qualité des organisations.

>> Y-a t-il un dénominateur commun entre les meilleurs demi-fondeurs de la ligue ? 
On constate qu’ils sont dans une démarche de stages : en club, avec la ligue ou avec la FFA. Pour performer en demi-fond, il faut faire des blocs d’entraînements. 

Jessica Bissay (Crédit photos : Track and Life / CA Ambilly)

>> Bilan des demi-fondeurs auristes lors des divers championnats de France – Eté 2018 
(études de JJ Behm)

ELITE
Nb de finalistes aux Frances élites :  3 (Anne Sophie Vittet, Tifenn Piolot Doco, Alexis Phelut)
Nb de non-finalistes qualifiés aux Frances élites : 11

ESPOIRS
Or :
Alexis Phelut (Clermont AA) – 3000m steeple : 9,01
Argent : Elsa Racasan (Evian off Course) – 1500m 4’23 1500m / Clément Paillon (EOL) – 800m : 1’56
Nb de finalistes aux Frances espoirs (hors podium) : 8
Nb de non-finalistes qualifiés aux Frances espoirs : 12

JUNIORS
Or : Bérénice Fulchiron (ASPTT Valence) – 1500m : 4’33 – 3000m : 9’47 / Titouan Haan (DMA) – 3000m steeple : 9’07 / Quentin Malriq (EA Grenoble) -1500m : 3’53
Argent : Emilie Renaud (Clermont AA) – 3000m : 9’49 – 2000m steeple : 6’46 
Bronze : Juliette Noyer (EA Chambéry) – 800m :  2’10 / Juliette Desailly (UA Maurienne) – 1500m : 4’37, Aude Clavier (DMA) – 2000m steeple : 6’47
Nb de finalistes aux Frances juniors (hors podium) : 9
Nb de non-finalistes qualifiés aux Frances juniors : 14

CADETS
Or : Naïs Racasan (Evian off Course) – 800m : 2’06 / Lena Lebrun (SA Montbrison) – 1500m : 4’36 / Claire Palou (EA Romans Bourg de Péage) – 2000m steeple : 6’46 / Axel Fournival (CA Ambilly) – 2000m steeple : 5’51.
Argent : Evan Cugnet (CA Ambilly) – 1500m : 3’59
Bronze : Axel Fournival (CA Ambilly) – 3000m : 8’38
Nb de finalistes aux Frances cadets (hors podium) : 5
Nb de non-finalistes qualifiés aux Frances cadets : 15