Marche nordique – Meriem Mouret, coach passionnée (ASPTT Clermont)

  Elle a la motivation contagieuse ! Coach athlé santé à l’ASPTT Clermont depuis 14 ans, Meriem Mouret ne cesse de s’adapter pour continue d’accompagner ses licenciés, notamment ceux du groupe marche nordique, qui ont plus que jamais besoin d’elle en ce moment.

>> Comment êtes vous devenue coach athlé santé à l’ASPTT Clermont ?
J’ai d’abord été prof de sport au Maroc pendant douze ans. Puis quand je suis arrivée à Clermont, j’ai obtenu une licence STAPS, parce que mes diplômes marocains n’étaient pas reconnus, et j’ai suivi une formation avec la FFA, c’est là que j’ai découvert la marche nordique.

>> Qu’est ce qui vous a plus dans cette discipline ?
Elle est accessible à tous, et elle fait travailler tout le corps. On peut profiter des nombreux bienfaits de cette discipline sans se mettre dans le rouge. On est en extérieur, on fait travailler ses muscles… Bref, tout le monde y trouve son compte.

“Faire du sport, c’est aussi garder un lien social”

>> Comment faites-vous pour maintenir les séances malgré le contexte ?
Il a beaucoup de contraintes, on est obligé de faire des petits groupes. Ce n’est pas simple parce qu’au total j’ai 150 adhérents dans la section athlé santé. Malgré le contexte, les gens viennent toujours, on sent qu’ils sont contents de se retrouver. Pour beaucoup, faire du sport c’est aussi garder un lien social.

>> Quelles qualités faut il pour être coach athlé santé ?
Il faut bien ficeler son projet pour réussir. Beaucoup débutent, mais peu durent. Être coach athlé santé, ça demande un vrai investissement : il est indispensable de préparer ses séances, travailler des objectifs, être sérieux. La place de l’entraîneur est importante, il faut un suivi pour motiver les adhérents. Personnellement, j’ai créé un vrai lien affectif et relationnel avec mes adhérents. Je les connais, je sais ce que je fais, je m’adapte à leur profil.

Jessica Bissay

Crédit photos : Meriem Mouret