Alpes, Vallée du Rhône, Loire et Volcans…

Fruit de la fusion entre la ligue Auvergne et la ligue Rhône-Alpes, la ligue Auvergne Rhône-Alpes fêtera son deuxième anniversaire en novembre 2018. Forte de 30 000 licenciés, elle s’étend sur un territoire très vaste. Tellement vaste que deux zones géographiques ont été imaginées au moment de sa création. La zone Est et la zone Ouest ont ainsi été distinguées pour permettre une utilisation optimale des infrastructures et pour limiter les déplacements des clubs.

Après deux saisons de pratique, il s’avère nécessaire de revoir ce découpage, pour répondre aux remarques et aux attentes exprimées par les athlètes issus des onze comités départementaux. Le comité directeur de la ligue AURA, réuni le 21 mai dernier, a donc opté pour une nouvelle répartition, en trois zones géographiques :

> La zone Alpes : Isère (38), Savoie (73) et Haute-Savoie (74).
> La zone Vallée du Rhône : Ain (01), Drôme-Ardèche (26-07) et Rhône/Métropole de Lyon (69).
> La zone Loire et Volcans : Allier (03), Cantal (17), Loire (42), Haute-Loire (43) et Puy-de-Dôme (63).

Cette nouvelle organisation va offrir plus de proximité, et ainsi éviter aux clubs excentrés de longs et coûteux déplacements.

Cela permettra également de qualifier davantage d’athlètes sur les compétitions de zone. De plus, ces trois zones seront en cohérence avec les pôles d’entraînements du territoire, situés à Grenoble, Lyon et Clermont. Deux de ces zones possèdent un stade couvert (Halle Stéphane Diagana à Lyon, Stadium Jean Pellez à Clermont). L’idéal serait qu’un troisième équipement de ce type soit construit rapidement sur la zone Alpes (d’ici là, les athlètes de Savoie, Haute-Savoie et d’Isère utiliseront les infrastructures de Lyon).

Dès l’hiver prochain, chaque zone aura son championnat. La saison 2018/2019 sera donc celle des premiers championnats Loire et Volcans, des premiers championnats des Alpes et des premiers championnats de la Vallée du Rhône… Des pré-régionaux qui seront davantage ouverts, et qui pourraient être organisés sur une seule journée, au moins en hiver. Une réflexion dans ce sens est en cours.